header banner
Default

Le dollar et le pétrole se déplacent


Table of Contents

    Les marchés actions vont sans doute tenter un rebond ce matin, mais les sources de tension sont toujours nombreuses sur les marchés. Ce matin, une chronique un peu fourre-tout avec un panorama de la situation sur la planète finance, les facteurs qui comptent (flambée du pétrole, des taux US, du dollar) et les échéances à suivre (inflation allemande, discours de Powell) et une analyse chipée à Bank of America sur les actions européennes à privilégier quand le billet vert prend la pente ascendante.

    Les marchés financiers sont toujours préoccupés, et les sources de leur inquiétude ont eu tendance à gonfler depuis quelques jours. On ne peut pas encore parler de tempête parfaite, parce qu'il reste quelques foyers de résistance, mais force est de constater que les investisseurs sont de moins en moins à l'aise avec l'interaction entre les taux d'intérêts et l'évolution de l'économie. La vigueur du dollar et la remontée du pétrole vers les 100 USD le baril sont en train de saper l'impact de la hausse des taux sur l'inflation. C'est en tout cas le sentiment qui est en train de s'installer et c'est ce que traduit la poursuite de la montée du rendement de la dette américaine à 10 ans. Elle était à 4,60% hier. Dans la mesure où elle avait déjà signé un pic de 16 ans la veille, les records continuent à tomber, pas besoin de vous faire un dessin. Pour l'instant, les financiers n'ont pas changé leur pari sur le fait que la Fed a déjà atteint son pic de taux. L'outil FedWatch du CME, le meilleur pour montrer ce que pense concrètement le marché, n'a pas beaucoup évolué dernièrement aux regains de tension. Les choses pourraient changer dans les semaines qui viennent, si les données d'inflation sont moins favorables que prévu et si l'économie américaine ne montre pas (trop) de signes de ralentissement.

    A ce titre, l'inflation PCE publiée demain après-midi aux Etats-Unis sera un bon premier test, même si la statistique couvre le mois d'août et non le mois de septembre. En Europe en revanche, l'Allemagne publie aujourd'hui la première estimation de l'évolution des prix en septembre. C'est un test important pour la zone euro et pour la politique de la BCE. Le gros événement de la journée est toutefois attendu en soirée, du moins à l'heure européenne, puisque le patron de la Fed, Jerome Powell, doit prononcer une allocution. Elle doit apparemment démarrer à 16h00 heure de la côte Est des Etats-Unis, ce qui signifie qu'elle n'a pas d'impact sur la séance boursière américaine, qui se termine à cette heure-là. Du coup, ça promet pour la dernière séance boursière de septembre, demain, du moins s'il aborde les questions qui chiffonnent le marché actuellement. Pour terminer, j'apprends par Bloomberg que la volatilité pourrait être accrue par le débouclage d'une importante position d'options détenue par un fonds action de JPMorgan Chase (précisément le JPMorgan Hedged Equity Fund, 16 Mds$ d'encours quand même), puisque, je cite Bloomberg, "des dizaines de milliers de contrats de vente de protection détenus par le fonds expireront vendredi à un prix d'exercice qui n'est pas très inférieur au niveau actuel du S&P 500". Je n'ai pas eu le temps de creuser cette info, notamment pour comprendre pourquoi ces produits arrivent à échéance si tard dans le mois, alors je la pose là.

    Comment les marchés actions se comportent-ils dans ce contexte ? Ils ont perdu pas mal de terrain en septembre et végètent un peu cette semaine. Hier, l'Europe a clôturé majoritairement en baisse plus ou moins prononcée, pendant que les Etats-Unis évoluaient autour de l'équilibre : dans le vert pour le S&P500 mais dans le rouge pour le Dow Jones.

    Bon, le contexte est suffisamment tendu pour explorer quelques petites stratégies alternatives fondées sur des mouvements de marché qui ont l'air pérennes. Prenez le dollar par exemple. L'un des paris les plus embouteillés du début de l'année était : mettez vous à la baisse sur le billet vert. Evidemment avec une Fed qui met des gros coups de hache dans les certitudes de baisse des taux du marché, le dollar a fini par montrer ses petits muscles à tout le monde, pour remonter à 1,05 USD pour 1 EUR hier soir par exemple.

    Des gens tout à fait compétents pensent que ça va continuer. Les stratèges de BofA sur le marché des changes par exemple. Ils "voient un signal en golden cross pour le DXY au Q4 2023". Rassurez-vous, c'est une phrase pour les initiés et je ne la comprends pas moi-même. C'est juste pour faire le malin. En gros, c'est une figure technique pas si fréquente qui dit que le dollar index, ou DXY, un indice qui mesure l'évolution du billet vert contre un panier de six devises, devrait monter. Depuis 25 ans, il y a eu hausse 14 fois sur 16 dans les 40 à 45 jours suivants pour ce type de configuration.  

    Et quels sont les actifs européens qui s'en sortent bien dans un contexte de hausse du dollar ? En résumé : les actions à risque faible, l'énergie et la Norvège. Voyons pourquoi.

    Parmi les actions qui sont bien corrélées avec un dollar fort et qui sont bien exposées au marché américain (en gros qui réalisent beaucoup de chiffre d'affaires en USD), on retrouve naturellement pas mal d'acteurs de la santé (Roche, AstraZeneca, Swedish Orphan…) et de l'énergie (BP Plc, Shell…), ainsi que de l'alimentaire / boissons (Reckitt, Nestlé, Danone…). Les deux dossiers les mieux classés selon les critères de BofA sont British American Tobacco et BAE Systems. Tabac et défense donc, on est plutôt dans la Sin Stock. Bonus francophonie : Roche, Nestlé, Barry Callebaut, Novartis, Zurich Insurance pour la Suisse. Danone, Sanofi, Pernod Ricard, Sodexo et Rémy Cointreau pour la France. ArgenX et Anheuser-Busch Inbev pour la Belgique. Le marché norvégien a tendance à bien se comporter aussi, à cause de son gros contingent pétrolier (tiens, tiens, on en parlait justement ici en début de semaine).

    En Asie Pacifique, c'est encore la soupe à la grimace au Japon ce matin où le Nikkei 225 perd 1,7%. L'Inde, l'Australie et la Corée du Sud évoluent en revanche non loin de l'équilibre. Comme à leur habitude, les marchés chinois sont dotés d'une vie propre et s'enflamment ou s'effondrent au gré des rumeurs de mesures publiques de soutien à l'économie (assez rares) et des nouvelles sur l'agonie des groupes immobiliers locaux (plus fréquent). Ce matin, c'est encore la seconde catégorie qui se distingue avec la suspension du cours de China Evergrande, pour une raison encore indéterminée. Cela jette évidemment de l'huile sur le feu des démons actuels du marché chinois. Hong Kong reperd 1% pendant que Shanghai tient le choc. Les places de Chine continentale fermeront ce soir pour ne rouvrir que dans dix jours, pour cause de festivités nationales. Les indicateurs avancés européens laissent entrevoir un rebond ce matin à l'ouverture. Le CAC40 gagne 0,1% à 7081 points à l'ouverture. Le SMI autant, à 10 891 points. 

    Les temps forts économiques du jour

    La confiance économique de la zone euro sera annoncée à 11h00, avant en Allemagne l'IPC de septembre (14h00). Aux Etats-Unis, le PIB annualisé et les nouvelles demandes d'allocations-chômage (14h30) précéderont les chiffres de l'immobilier ancien (16h00). Tout l'agenda ici.

    L'euro recule à 1,0501 USD. L'once d'or se négocie 1874 USD. Le pétrole reprend son ascension, avec un Brent de Mer du Nord à 94,90 USD le baril et un brut léger américain WTI à 93,80 USD. Le rendement de la dette américaine sur 10 ans atteint 4,60%. Le bitcoin s'échange 26 220 USD.

    Les principaux changements de recommandations

    • Alfen : BNP Paribas Exane démarre le suivi à neutre avec un objectif de cours de 45 EUR.
    • Anglo American : BNP Paribas Exane maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 2400 GBX à 2330 GBX.
    • ArcelorMittal : Morgan Stanley reste à surpondérer avec un objectif de cours réduit de 46 EUR à 32,50 EUR.
    • ArgenX : Oddo BHF démarre le suivi à surperformance avec un objectif de cours de 600 EUR.
    • ASM International : Oddo BHF maintient sa recommandation surperformance avec un objectif de cours réduit de 480 EUR à 450 EUR.
    • Asos : Citi maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours réduit de 600 à 570 GBX.
    • Auto1 : Citi maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 11,40 EUR à 10,70 EUR.
    • Basf : Morgan Stanley maintient sa recommandation pondération en ligne avec un objectif de cours réduit de 45 EUR à 43 EUR.
    • BT Group : HSBC maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 195 à 185 GBX.
    • Croda : Deutsche Bank maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 5600 GBX à 5200 GBX.
    • Danieli : Mediobanca maintient sa recommandation surperformance et relève l'objectif de cours de 28,60 EUR à 34 EUR.
    • Drax : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer et réduit l'objectif de cours de 830 à 740 GBX.E
    • Elisa : HSBC passe de réduire à conserver avec un objectif de cours réduit de 47 EUR à 46 EUR.
    • Engie : AlphaValue maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 21,90 EUR à 19,50 EUR. Barclays passe de surpondérer à pondération de marché avec un objectif de cours de 18 EUR.
    • Entain : Goldman Sachs maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 1680 GBX à 1450 GBX.
    • Fastned : BNP Paribas Exane démarre le suivi à surperformance avec un objectif de cours de 38 EUR.
    • Galapagos : Oddo BHF démarre le suivi à neutre avec un objectif de cours de 44 EUR.
    • Hennes & Mauritz : Bernstein maintient sa recommandation sousperformance avec un objectif de cours augmenté de 130 SEK à 140 SEK. Goldman Sachs maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 195 SEK à 180 SEK.
    • Jumbo : Morgan Stanley démarre le suivi à pondération en ligne avec un objectif de cours de 29 EUR.
    • Kempower : BNP Paribas Exane démarre le suivi à surperformance en visant 64 EUR.
    • Kering : Cowen démarre le suivi à surperformance avec un objectif de cours de 670 EUR.
    • Kerry Group : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer et réduit l'objectif de cours de 118 EUR à 100 EUR.
    • Naturgy Energy : Barclays passe de pondération égale à souspondérer avec un objectif de cours réduit de 28 EUR à 25 EUR.
    • Nolato : Carnegie Group maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 60 SEK à 58 SEK.
    • Orsted : Barclays maintient sa recommandation de souspondérer et réduit l'objectif de cours de 700 DKK à 430 DKK.
    • Pandora : Carnegie Group maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours relevé de 950 DKK à 1000 DKK.
    • Redeia : Barclays passe de souspondérer à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 15,60 EUR à 18 EUR.
    • Rexel : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer et réduit l'objectif de cours de 30 EUR à 28 EUR.
    • Rio Tinto : Macquarie maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours réduit de 5100 à 5000 GBX.
    • Sampo : Carnegie Group maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours réduit de 52 EUR à 47 EUR.
    • Solaria Energia : Barclays passe de souspondérer à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 16.40 EUR à 21 EUR.
    • Stratec : Berenberg maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 58 EUR à 52 EUR.
    • Telenor : HSBC maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 124 NOK à 121 NOK.
    • Telia : HSBC maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 29 SEK à 23 SEK.
    • TGS : Sparebank 1 Markets maintient sa recommandation d'achat et relève l'objectif de cours de 165 NOK à 200 NOK.
    • TotalEnergies : Morgan Stanley maintient sa recommandation de surpondérer/attractive avec un objectif de cours relevé de 66 EUR à 77 EUR.
    • Universal Music : Barclays maintient sa recommandation de surpondérer et relève l'objectif de cours de 26,50 EUR à 28 EUR. Goldman Sachs maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours relevé de 30,60 EUR à 30,90 EUR.
    • Voltalia : Oddo BHF passe de surperformance à neutre.

    En France

    Annonces importantes (et moins importantes)

    • Capgemini achète le concepteur de puces électroniques HDL Design House.
    • Vinci prévoit une charge de 260 M€ liée à la taxe sur les infrastructures de transport du gouvernement français, que le groupe conteste.
    • TotalEnergies remporte un contrat pour l'extension du réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques en Allemagne. Par ailleurs, le groupe vend une participation de 40% dans un bloc en Angola à Petronas.
    • General Motors, Stellantis et Ford font face à de nouvelles grèves possibles de la part des membres de l'UAW.
    • Ray-Ban (EssilorLuxottica) et Meta lancent la nouvelle génération de lunettes connectées.
    • Bénéteau relève sa prévision de marge opérationnelle courante pour 2023, mais redoute un ralentissement en 2024.
    • La filière nickel calédonienne sous pression après les rumeurs de désengagement de Glencore de Koniambo. Eramet concerné par ricochet.
    • L'offre Multicast ABR de Broadpeak choisie par Orange en Espagne.
    • Neoen remporte 238,5 MWc de nouveaux projets solaires en France.
    • Implanet veut lever des fonds auprès de Sanyou Medical en maintenant un DPS.
    • Cellectis et Maat Pharma participent à des conférences avec des présentations.
    • Delta Drone signe un accord de vente et d'achat avec Techaviacom.
    • Forsee Power signe un partenariat avec Kawasaki.
    • Pharnext espère déposer une AMM avec PXT3003 en Chine mi-2024.
    • Metavisio signe 9 M€ de financements court terme sous forme de lignes de crédit.
    • Elles ont publié / Elles doivent publier : Virbac, Groupe Pizzorno, Waga, Passat, Transition Evergreen, Alan Allman, Coheris, OSE Immuno, Marie Brizard, Lacroix, Keyrus, Precia…

    Dans le vaste monde

    Annonces importantes (et moins importantes)

    • Les usines allemandes de la marque Volkswagen étaient l'arrêt après une panne informatique d'ampleur, mais elles ont redémarré.
    • Apple exclu de la liste chinoise des boutiques d'applications conformes.
    • Micron perd 3,6% hors séance après ses résultats.
    • 888 Holdings met en garde sur ses marges annuelles après un troisième trimestre difficile.
    • La plainte de la FTC contre Amazon porte sur les prix des vendeurs et la logistique.
    • La cotation des actions China Evergrande suspendue à Hong Kong.
    • Les défauts du Boeing 737 Max retardent les livraisons de Ryanair jusqu'en 2024.
    • AMS-Osram cherche à obtenir un financement à long terme de 2,3 Mds€.
    • Le CEO de la division jeux vidéo de Sony prend sa retraite.
    • L'autorité de surveillance britannique va approfondir l'examen de l'opération européenne d'Arçelik avec Whirlpool.
    • HSBC va racheter les activités de gestion de patrimoine de Citigroup en Chine.
    • Telecom Italia reporte au 15 octobre la date limite pour l'offre finale sur le réseau téléphonique.
    • La SEC serait proche d'un accord financier avec les firmes de Wall Street pour mettre fin à l'affaire des messageries privées.
    • Vedanta préparerait la refonte de ses activités Sprawling.
    • Les principales publications du jour :Accenture, Jabil, Solaria Energia, Fluxys Belgium, Bluefield, Aritzia, Vail Resorts, Allegro…Tout l'agenda ici.

    Lectures

    Sources


    Article information

    Author: Sarah Ware

    Last Updated: 1698137404

    Views: 1097

    Rating: 3.8 / 5 (34 voted)

    Reviews: 99% of readers found this page helpful

    Author information

    Name: Sarah Ware

    Birthday: 1985-11-01

    Address: 5014 Williams Forest, Darrenberg, KY 85619

    Phone: +4275886371225370

    Job: Police Officer

    Hobby: Photography, Kite Flying, Astronomy, Camping, Metalworking, Drone Flying, Geocaching

    Introduction: My name is Sarah Ware, I am a unwavering, tenacious, risk-taking, vibrant, Colorful, lively, resolute person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.